Discours du Président Sorèze aux Assises Sport et Entreprises

http://crosguadeloupe.org/wp-content/uploads/2014/09/20140918_181550.jpgDiscours du Président Sorèze aux Assises Sport et Entreprises

Discours du Président

ASSISES RÉGIONALES – SPORT ET ENTREPRISES

 CCI – 18 SEPTEMBRE 2014 – Pointe-à-Pitre

Bonsoir à tous,

 Madame la Présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Guadeloupe ;

Mesdames et Messieurs les Élus ;

Mesdames et Messieurs les Présidents, chers collègues ;

Mesdames et Messieurs les acteurs du mouvement sportif ;

Mesdames et Messieurs, les chefs d’entreprise et acteurs du mouvement sportif ;

 Mesdames, Messieurs, les chefs d’entreprises vous êtes venus nombreux assister à ces assises régionales « sport et entreprises », je souhaite vous remercier d’avoir répondu favorablement à l’invitation du CROS de la Guadeloupe. Ceci est le signe de l’intérêt profond que vous portez au mouvement sportif.

 Je remercie Madame la Présidente Colette Koury de nous accueillir ce jour dans ce haut lieu de l’entreprenariat. La Chambre de Commerce et d’Industrie qui a toujours accepté de soutenir les sports et les sportifs, si bien représentés au sein de son conseil d’administration.

 Il faut qu’il existe entre ceux qui font l’économie et le mouvement sportif un espace d’échanges, une confiance mutuelle. Il faut que nous échangions parce que c’est le seul moyen d’avancer ensemble. En cette période de restrictions budgétaires, nous devons plus que jamais développer et pérenniser la relation que nous sommes en train de bâtir.

 Le sport au sein de l’entreprise peut-être un instrument de management. Ainsi, les objectifs d’un sportif de haut niveau et d’un chef d’entreprise sont sensiblement les mêmes :

  • Croire en soi
  • Accroître la performance
  • Viser l’excellence
  • Détermination
  • Rester persuadé que tout est possible
  • Se remettre en question

 Autant de valeurs transposables du sport à l’entreprise et vice-versa.

 Je profite de l’occasion pour vous dire que cette thématique « sport et entreprise » est une des priorités du CROS de la Guadeloupe. J’invite les chefs d’entreprise à soutenir le mouvement sportif notamment par le biais de Guadeloupe Olympique.

 Je voudrais vous dire quelques mots sur ce « bébé » que je chéris. En 2011, le CROS de la Guadeloupe a innové en créant un Fonds de dotation, appelé à se développer, pour permettre à chacun, entreprise ou personne physique, de verser des dons pour mener des actions de soutien aux sports en Guadeloupe avec en contrepartie une réduction fiscale de 60%. Il y a quelques mois, la Martinique a aussi mis en place un tel outil en se basant sur nos objectifs :

  • soutien aux sportifs guadeloupéens engagés dans un parcours d’excellence,
  • soutien aux sportifs de haut niveau guadeloupéens,
  • participation aux financements d’équipements ou d’évènements sportifs pour développer le sport en tant qu’outil de cohésion sociale, de solidarité, de formation, de préservation de la santé et de promotion de la Guadeloupe,
  • soutien aux études et à la recherche dans le domaine du sport en Guadeloupe,
  • soutien aux délégations de sportifs guadeloupéens participants à des compétitions internationales.

Une autre question qu’on est tous en droit de se poser c’est de savoir comment l’activité physique peut servir la santé des salariés ? J’aimerais beaucoup convaincre, persuader, les chefs d’entreprise que le sport au travail ce n’est pas du temps de travail en moins, mais de la qualité en plus, peut-être une source d’épanouissement et par ailleurs c’est sans doute un gain de productivité pour l’entreprise tout entière. Le sport doit être une valeur ajoutée.

Mesdames, Messieurs, la Guadeloupe qui fournit tant de champions depuis des années doit être soutenue dans le développement de la pratique sportive. Or, tous les jours la situation se dégrade. L’État se désengage (comme par exemple pour les CREPS), les dotations des collectivités territoriales sont aussi à la baisse.

C’est pourquoi le mouvement sportif a besoin du soutien du plus grand nombre d’entreprises. Et quel meilleur outil que le sport pour assurer la promotion du pays ? Quelle plus belle promotion pour notre pays que d’exister à travers nos champions qui parcourent le monde ?

Nous devons avoir une vision du développement de la pratique sportive en Guadeloupe, nous devons faire du sport un vecteur de développement régional.

Nos athlètes doivent être soutenus dans leur ambition de représenter la Guadeloupe, dans leur désir de réussir. Les maires ne peuvent plus comme par le passé embaucher facilement tel sportif. Mais les entreprises doivent saisir cette opportunité.

Posons-nous la question : comment faire gagner la Guadeloupe lorsque Belocian gagnera aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio ? C’est de la prospective, des réflexions, des choix stratégiques d’investissement.

Cela nous confirme que le «sport c’est bien  plus que du sport». Alors, nous faisons quoi ?

Nous devons être réunis autour d’ambitions projetées communes et porter des projets crédibles. Je compte sur la mobilisation et la participation de tous pour réussir ensemble le développement du sport en Guadeloupe, pour faire de la Guadeloupe un pays sportif.

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusyoutube

Author Description

crosgua

No comments yet.

Join the Conversation