INTERVENTION du PRÉSIDENT du CROS de la GUADELOUPE à L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de la LGF

INTERVENTION DU PRÉSIDENT DU CROS DE LA GUADELOUPE
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE LIGUE GUADELOUPÉENNE DE FOOTBALL
DIMANCHE 26 JUILLET 2015 – LE MOULE

Mesdames, Messieurs,
Le hasard du calendrier fait qu’en 15 jours, j’ai vécu des moments forts agréables et importants lors de la Gold Cup 2015, puis à l’Assemblée Générale du DMGF à Marie-Galante et ensuite vendredi dernier à l’Assemblée générale du DGTF où je partageais et j’échangeais avec les présidents de clubs de la Grande-Terre.

Ce que je retiens de cette quinzaine c’est qu’il y a la même passion et pratiquement aussi les mêmes problématiques pour ce sport que nous aimons tant.
Le président du comité régional olympique de la Guadeloupe ne peut que vous encourager et vous accompagner dans la perspective d’une nécessaire et incontournable réforme de la gouvernance du football en Guadeloupe.

La FFF va connaître ce temps de réflexion et de réformes, la CONCACAF et la FIFA ont déjà enclenché les processus avant des congrès décisionnels. Nous savons tous que le football c’est bien plus que du football.
Il nous faut être prêt et surtout audacieux et courageux pour nous mettre, avant la fin de cette année, en ordre de progresser.
(…)
Nous avons des défis à relever pour restructurer et relancer le football dans toutes ses pratiques. Pour nos sélections, notamment nous avons trois défis majeurs.

Premièrement, la construction du centre technique du football pour lequel l’ancien président Guy Roch s’est battu pendant 10 ans. L’absence de ce centre technique du football est une tâche noire dans l’aménagement de notre territoire surtout lorsqu’on voit que tous les pays qui nous ont battu récemment, de Curaçao à Saint-Domingue, en passant par La Jamaïque ou Haïti, ont leur centre technique du football.

Le deuxième défi c’est que les sélections de la Guadeloupe doivent pouvoir bénéficier de l’apport de tous nos meilleurs joueurs. La première des solidarités nationales et patriotiques serait que les clubs français « libèrent » les joueurs guadeloupéens convoqués en sélections jeunes et seniors.

Enfin le troisième défi sera la constitution des staffs techniques avec des objectifs et des ambitions.

En novembre 2015, l’adhésion du CROS de la Guadeloupe comme membre associé de l’association des comités olympiques de la Caraïbe et d’Amérique Centrale marquera le point de départ officiel d’une nouvelle approche dans notre volonté de participer aux compétitions internationales.
Sans refuser les débats, ne soyons pas encore une fois, une fois de plus, une fois de trop, à vouloir avancer à reculons dans l’Histoire, à refuser d’être nous-mêmes, de porter fièrement nos couleurs, de défendre notre identité singulière.

Nous sommes la Guadeloupe.
La Guadeloupe qui peut se réveiller à 3h du matin pour supporter les équipes de France de football, de basketball ou de handball.
La Guadeloupe qui doit s’unir et se réunir pour que la LGF soit membre de la FIFA, dans l’intérêt du développement du football sur notre territoire.
C’est cette vision ambitieuse qu’il nous appartiendra de décliner dans le prochain programme de mandature.
Dès maintenant jetons les bases de cette nouvelle gouvernance. Et dans un peu plus d’un an, vous aurez l’occasion de conforter ces orientations.
Osons les réformes, osons les ambitions et ouvrons-nous à l’international, aux échanges et aux compétitions.

Alain SOREZE
Président du CROS de la Guadeloupe

 

CROS_GUADELOUPE_LOGO_QUADRI_EXE         
Logos LGF

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusyoutube