NOTE A L’ATTENTION DE MONSIEUR PATRICK KANNER


NOTE A L’ATTENTION DE MONSIEUR PATRICK KANNER, MINISTRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
EN VISITE OFFICIELLE EN GUADELOUPE

TABLE RONDE SPORT DE HAUT NIVEAU SOUS LA PRESIDENCE DU MINISTRE DES SPORTS, Patrick KANNER

CREPS de la Guadeloupe, 23 SEPTEMBRE 2016

 

Monsieur le Ministre,

Mesdames, messieurs, les présidents de collectivités, les élus,

Mesdames, Messieurs, chers collègues et amis sportifs,

 

Le CROS de la Guadeloupe a répondu favorablement à l’invitation de Monsieur le Ministre car l’occasion nous est donnée d’échanger sur le haut niveau, ici au CREPS de la Guadeloupe.

Assurer enfin « l’égalité réelle » entre, ce qui est appelé par certains, l’Hexagone et les territoires ultramarins est le louable objectif du projet de loi qui démarre en ce moment sa trajectoire parlementaire, en procédure accélérée. Mais si ce texte est pavé de bonnes intentions, les moyens ne sont pas, pour l’instant, au rendez-vous.

C’est pour éviter de tomber dans ce travers et pour reprendre le slogan d’un club cher au cœur de nombreux guadeloupéens que je souhaite aller « droit au but », pour espérer qu’un jour la Guadeloupe sportive soit aussi bien « égale» de l’Aquitaine et aussi l’égale de la Nouvelle-Calédonie.

INTEGRATION A L’INTERNATIONALE DES LIGUES ET COMITES DE LA GUADELOUPE :

La France ne doit pas avoir peur de laisser s’épanouir les territoires dont la singularité est reconnue par la Constitution. La France est une République une et indivisible mais elle est aussi décentralisée. Nous devons faire de ces identités singulières une richesse pour tous. C’est pour cela que nous souhaitons que les Fédérations Françaises, avec l’autorisation de leur ministère de tutelle délégataire du service public, puissent permettre à toutes les ligues d’intégrer les confédérations de leur zone et les fédérations internationales dès lors que ce processus est possible au regard des règlements sportifs et que cette intégration apporte aux ligues régionales de notre territoire les moyens financiers, matériels et humains de développement, complémentaires aux aides de l’Etat.

REVISION A LA HAUSSE DES TAUX D’AIDES CNDS EQUIPEMENTS :

Dans le cadre des aides apportées aux projets par le CNDS, nous souhaitons une adaptation des règles d’attribution qui aboutirait à une augmentation en pourcentage du total de l’apport du CNDS afin de tenir compte de la situation financière difficile de nombreuses collectivités locales.

AUGMENTATION SIGNIFICATIVE DU FEBECS :

Dans le cadre de notre intégration dans les compétitions de notre zone et du développement des échanges nécessaires au sport de haut niveau (exemple de la boxe française et ses relations avec CUBA), nous demandons que soit augmenté et « sanctuarisé » le Fonds d’Echanges (FEBECS) géré par le ministère des outre mers, car trop souvent son montant est très en deçà des demandes et des annonces.

RENOVATION ACCELEREE DU CREPS DE LA GUADELOUPE :

Pour atteindre les objectifs de la politique du haut niveau, de l’ouverture et des échanges à l’international, le CREPS de la Guadeloupe devrait bénéficier d’un plan plus ambitieux de rénovation de ses infrastructures, par contractualisation avec la collectivité régionale avec une participation de l’Etat plus importante que pour les autres CREPS.

Voilà les quatre principaux points que le CROS de la Guadeloupe voulait vous soumettre au cours de cette table ronde.

Pour conclure nous sommes dans l’attente de l’arrêté ministériel pour nommer cet établissement sportif, « CREPS Teddy RINER », conformément à une motion adoptée par le conseil d’administration en novembre 2015.

 

Alain SORÈZE

Président du CROS de la Guadeloupe

Facebooktwittergoogle_plusmail
Facebooktwittergoogle_plusyoutube